★ Universal People ★

Toutes les séries TV sur un seul RPG !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Jeu 8 Oct - 12:44

Fermer les yeux... c'est une manière comme une autre
de tirer les rideaux.
[Henri Jeanson]




Le souci avec les grandes villes telles que New York, Washington D.C. et les nombreuses autres villes des Etats-Unis est que la population est tellement grande que rechercher un suspect revient à un véritable casse-tête. Tandis que la psychose gagne chaque individu, ces derniers ne font pourtant pas attention à ceux qui les entourent, qu'ils croisent. Pourtant, malgré ce que l'on pourrait croire, les statistiques nous montre que les tueurs en série agissent plutôt en banlieue de ces villes, si ce n'est en campagne. Alors forcément, les affaires sont résolues plus vite. Malgré ces statistiques, on ne retient généralement que les noms donnés aux tueurs en série qui agissent dans ces grandes villes. Pourquoi? Très probablement parce qu'ils tuent plus de personnes avant qu'on les attrape...

C'est ainsi que depuis plusieurs jours, un seul nom stagnait sur les lèvres de chacun « the Death Breath », ou le souffle de la mort. En effet, un ange de la mort agissait sans être attrapé dans les rues de New York, et le plus étonnant était qu’il agissait en pleine journée sans pourtant être vu. Il fallait donc présenter le profil tiré de ses agissements aux personnes qui vivaient dans le quartier, et vite. Après tout, quelqu’un aurait bien dû le voir, non ? C’était rare qu’ils aient recours à un tel procédé, mais le temps ne jouait pas en leur faveur. C’est comme ça que Morgan et Reid se retrouvèrent à arpenter les rues de la Grande Pomme, en quête de réponse. Ils s’étaient séparés pour couvrir plus rapidement les nombreuses boutiques, cafés et restaurant de ce coin très prisé – autant par les habitants que par les touristes.

Un dossier dans une main, un café dans l’autre, Reid entra dans une énième boutique. Il devait être dans les alentours de 10 heures du matin, et cela faisait plus d’une heure qu’il questionnait les clients, serveurs, vendeurs et autres. Cette fois-ci, il s’agissait d’une petite boutique de prêt à porter. Elle était plutôt originale et donnait une impression de fraicheur et de jeunesse. L’agent s’approcha du comptoir où étaient placées les caisses, et fouilla dans ses poches à la recherche de sa carte. Il l’avait rangé ailleurs ? Hum, oui. Dans son sac, quand il avait acheté son café juste avant d’entrer dans cette boutique.


- Excusez-moi ?

Reid chercha à interpeller… N’importe qui s’occupant du magasin. En même temps, il posa son dossier sur le comptoir, et attrapa sa carte qui était effectivement dans son sac.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Jeu 8 Oct - 16:23

Brooke afficha la petite annonce sur la vitrine de sa petite boutique. Elle prit ses feuilles de dessins et les quelques cintres qui étaient posés sur le comptoir et se dirigea vers l’arrière boutique. Elle déposa ses feuilles, sur une grande table.
A l’arrière boutique, c'était le grand désordre, Elle était très occupée avec la préparation de sa collection, au point qu’elle a oublié de ranger. Des boites ouvertes maladroitement posées avec des tissus qui débordaient, des poupées mannequins et des porte-cintres à roulettes se trouvaient un peu partout dans la pièce…
Brooke devait rapidement ranger tout cela, elle avait plusieurs autres choses à fa ire : la préparation de la fête pendant laquelle elle devait lancer sa collection, le défilé… et en plus ses études! Trop de choses à faire en un peu de temps. Elle venait d'afficher une annonce, pour chercher une assistante,enfin de l'aide car elle en avait vraiment besoin.
Alors qu'elle prenait des notes sur son carnet. Quelqu’un entra dans la boutique. Brooke sortit pour voir qui C'était.
Elle apercevra un jeune homme devant le comptoir. Il n'avait pas l'aire de quelqu'un qui avait besoin de vêtement pour femme! il devait être là pour l'annonce. Pensa-t-elle.


- Bonjour, comment puis-je vous aidez?
Vous êtes ici pour l'annonce?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Jeu 8 Oct - 23:03

Venir pour l’annonce ? Reid se rappela d’avoir effectivement vu un papier collée sur la vitrine, mais n’y avait pas réellement fait attention. Cependant, il se souvenait que cela concernait une offre d’emploi. Rapidement, il jeta un coup d’œil à ses vêtements, retenant son sac en bandoulière qui conservait quelques papiers. Non, il n’avait pas vraiment un style à la mode qui lui offrirait un emploi dans la mode. Pas du tout même. Dans un rire plutôt gêné, il sortit sa plaque de son sac et la présenta à la jeune femme. Entre temps, il avait récupéré son dossier vaguement posé sur le comptoir, qu’il avait glissé sous le bras. Oui : un troisième bras serait tellement plus pratique…

- Ça aurait été avec plaisir, mais je ne suis pas à la recherche d’un emploi… Dr Spencer Reid du département d’analyse comportementale du FBI. Nous enquêtons sur la série de meurtres survenue ces derniers jours dans le quartier.

Sa voix n’était pas spécialement sure d’elle car il était toujours troublé par la confusion. D’ailleurs, il avait utilisé l’appellation « Docteur », alors qu’il préférait se présenter sous le terme d’agent.
Après avoir fouillé dans son dossier, il en sorti une feuille où le profil était écrit. Évidemment, il s’en souvenait, mais Morgan lui avait expliqué plus d’une fois que chez les personnes qui ne le connaissaient pas, ça faisait plus « crédible ».


- On pense que vous avez certainement put croiser l’inconnu dans le quartier, alors si vous aviez un peu de temps je souhaiterais vous présenter le profil…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Ven 9 Oct - 15:45

Le jeune homme avec un petit rire se présenta à Brooke, c’était un docteur du département d’analyse comportementale du FBI… FBI ?!! C’était la première fois que Brooke en croise un en … Vrai !
Il lui expliqua qu’il était entrain d’enquêter sur une série de meurtres survenue ces derniers jours dans le quartier. Des meurtres ! Brooke était très surprise voire choquée.
L’agent se mit à chercher dans un dossier, et en sort une feuille puis ajouta qu’elle aurait certainement croisé l’inconnu meurtrier dans le quartier. Brooke ne pouvant rien dire sous le poids du choc. Il lui proposa alors de lui présenter le profil, si elle a bien le temps.
Le temps Brooke n’en avait pas, mais elle pensa qu’avec une personne aussi dangereuse qui pouvait être n’importe qui, relâchée cherchant peut être sa prochaine victime, elle trouverait bien du temps… tout de suite !



- Oui, bien sur ! J‘espère bien que je vous serais d’une aide utile.


Et elle attend que l’agent lui présente le profile...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Ven 9 Oct - 18:40

Ça y est, Reid se souvenait pourquoi il détestait cette partie de son boulot : il n’était pas efficace pour rassurer les gens, loin de là. Maintenant, une jeune femme était en terreur dans sa boutique, et paniquerait certainement à l’entrée de la moindre personne. Si Morgan avait été là, il aurait certainement lancé un de ses regards charmeurs dont il avait le secret, et se serait empressé de lui préciser qu’elle ne risquait aucun danger. Mais à ce visage qui se décomposait au fur et à mesure devant lui, Spencer aurait voulu trouver le moyen de pouvoir la rassurer. Cependant, en y réfléchissant, elle aurait put être une cible potentielle. D’un œil rapide, il analysa la personne qu’il avait en face de lui : non. Elle n’avait rien des victimes trouvées. Elle ne semblait ni aborder les hommes durant la nuit, ni se rendre dans des quartiers glauques à la recherche de sa drogue quotidienne. Dans un sourire un peu plus confiant, il tenta de la rassurer :

- Ne vous inquiétez pas, vous n’avez normalement rien à craindre. Notre tueur s’attaque à des prostituées ou à des dealeuses. Je ne pense pas être dans le faux en vous excluant de cette catégorie !

Hum. Bref. Il fallait en revenir à nos moutons. Ce n’était pas que le quartier était grand, mais il s’agissait de New York quand même.


- Nous pensons qu’il s’agit d’un homme d’une trentaine d’années, caucasien, de bonne famille. Il pourrait être marié, voir même avoir des enfants…

Évidemment, vu comme ça, le profil n’allait pas éclairer de beaucoup…

- En fait, son comportement est assez atypique. Tout du moins pour une grande ville comme New York. Il serait extrêmement attentionné avec les personnes qu’il estime « autorisées » à recevoir son aide. Mais il peut aussi se montrer autoritaire et extrêmement arrogant…

C’est sur que si un jour où pouvait découvrir l’identité exacte de la personne juste par l’établissement d’un profil, ce serait certainement magique, et tellement plus simple…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Sam 10 Oct - 0:48

Elle sembla confuse par la fatigue ainsi que par la peur, évidement savoir un meurtrier libre n’était pas chose aisé. Et l’air sérieux cet homme en face d’elle ne la rassurée point, jusqu'à ce qu’il lui explique que le tueur s’attaque à des prostituées ou à des dealeuses. Et comme il a pu le constater, Brooke n’en était pas une.
Lorsque l’agent commença sa description du meurtrier. Brooke, un peu soulagée, fouilla sa mémoire à la recherche de n’importe quel élément ou indice avec lequel elle pourrait faire la connexion avec une personne qu’elle ait connue ou juste croisée et l'homme recherché.
Au fur et à mesure que l’agent décrivait cet homme, ses doutes devenaient de plus en plus tangibles, Elle ne le connaissait pas !


- Désolée de ne pouvoir vous apportée grand-chose, mais je ne pense pas connaître cet homme. Je ne suis pas sûre mais avec ce que vous venez de me dire, je ne connais personne comme ça…

Brooke sent alors la déception presque visible sur le visage du jeune agent,elle ajouta :

- Mais si vous avez d’autre éléments je veux bien les savoirs, qui sait peut être ça m’aidera à me rappeler de quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Sam 10 Oct - 20:12

Une mouille légère se dessina sur les lèvres de l’agent, déçu de voir que cette idée d’enquête n’était vraiment pas la meilleure. Dans les petites villes elle était complètement efficace, mais à New York, il ne fallait pas trop espérer. Pourtant, il avait parfaitement conscience qu’il ne ferait que ça pour ce matin. A moins d’arriver à convaincre Hotch. Chose peu gagnée.

- Le problème avec les autres éléments, c’est qu’ils sont peu… Supportables. Il s’agit surtout de détails sur les meurtres qu’il vaut mieux que vous ignoriez…


Pour tenter d’effacer la mine déçue de son visage, Reid avala une gorgée de son café encore brûlant, ce qui déclencha un sursaut. Son dossier tomba à terre – heureusement il n’y avait aucune photo dedans – et un « aoutch » peu discret. Après s’être passé la paume de la main sur les lèvres, il se pencha pour ramasser son dossier et se confondit en excuses.

- Désolé, je ne pensais pas était aussi brûlant. Et en plus de ça je suis maladroit !

Il tenta un semblant de rire, plus gêné qu’autre chose, en regardant autour de lui comme s’il était à la recherche de quelque chose pour changer de sujet. Il remarqua que la boutique était étonnement… Déserte. Pourtant à l’extérieur les rues étaient bondées. Ce magasin n’avait pas de succès ? Il venait d’ouvrir ? Ou alors il n’était pas encore ouvert ? Voilà un sujet de discussion qui allait peut être faire en sorte que la jeune femme oublie la maladresse de l’agent.


- Vous venez d’ouvrir ?


Dernière édition par Spencer Reid le Dim 11 Oct - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Sam 10 Oct - 23:47

Lorsque l’agent précisa à Brooke que les autres éléments de l’enquête étaient peu supportable pour elle, elle n’essaya même pas imaginer leur nature et formes, elle qui se prend de malaise juste à la vue d’une simple goute de sang. Alors des détails des meurtres ça serait pour elle un supplice.
Lorsque l’agent a pris une gorgée de son café, apparemment brulant. C’est ce que Brooke a compris du petit sursaut qu’a fait l’agent, ce qui a fait tomber son dossier par terre. Brooke voulu l’aider à ramasser ses feuille mais abandonna toute de suite l’idée car l’agent semblait quelque peu gêné.
Il lui demanda alors, si elle venait d’ouvrir. Il a eu cette impression à cause de la boutique vide. Du fait que Brooke a essayer de faire de l’espace à sa nouvelle collection.


- Non, j’étais absente quelque temps. Je viens de ré-ouvrir et là je me prépare à lancer mes nouvelles créations.

Brooke savait que cet agent là n’était pas réellement intéressé par ce qu’elle fait, et surtout dans ce domaine qu’est la mode, donc elle l’épargna des autres détails..
Afin d'apaiser l’atmosphère, Brooke décida de lui poser une question qui commencer à tourner et tourner dans sa tête :


- Avec votre métier de Profiler est-ce que vous arrivez toujours réellement
à cerner le profile et la personnalité des gens, ou vous faites juste des
suppositions qui s’avèrent justes ou faux à la fin ?


Elle avait une de ces habitudes fâcheuses à trop et tout vouloir savoir. Elle s’excusa et misa sur son joli sourire.

- Pardonnez mon indiscrétion, mais je voulais juste savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Dim 11 Oct - 1:38


Cette question rappelait à Reid les nombreuses conférences qu’il avait déjà tenues sur le profilage et le FBI. En réalité, elle suivait toujours la traditionnelle « Vous avez déjà tiré sur quelqu’un ? ». Mais elle ne la dérangeait pas. Moins que celle qui la précédait. Parce qu’au moins, il pouvait y avoir sujet à débattre et il pouvait parler pleinement de ce qu’il faisait.


- Ne vous inquiétez pas, il n’y a aucun problème. Je dois même vous avouer que l’on nous pose même souvent cette question. En fait, nous nous basons sur les faits établis, et sur la présence ou absence d’éléments. L’être humain est en réalité un animal très prévisible. Même si on cherche tous à se différencier, on rentre toujours dans un moule. Le fait même de vouloir se différencier vient d’une recherche d’identification et de reconnaissance des autres. Les profils que l’on établit sont généralement justes, et s’ils sont faux ce n’est que sur des détails comme l’âge ou le sexe. Ça peut paraitre assez étonnant, mais ce ne sont pas des suppositions que l’on fait, mais plutôt des déductions.


Oui, lorsque Reid parle, il est toujours dur de l’arrêter. D’autant plus lorsqu’il était lancé sur un sujet comme celui-ci. Il allait reprendre une gorgée de son café lorsqu’il se rappela l’erreur d’il y a quelques secondes.


- Vous devez avoir à peine une vingtaine d’années et vous lancez déjà vos propres collections tout en tenant votre propre boutique ? Ca fait longtemps que vous êtes dans la mode ?

… Bon. Ce n’était pas vraiment une excellente question, puisqu’à lui-même, on lui demandait s’il n’était pas trop jeune pour être agent et ça pouvait parfois l'agacé, mais bon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Dim 11 Oct - 17:05

Lorsque l’agent répondit à la question de Brooke, c’était évident qu’il avait une grande passion pour son travail. Sa réponse était très convaincante. Alors qu’il lui parlait de son travail, Brooke se demanda s’il a déjà ficeler quelques traits de sa personnalité. Elle allait le lui demande, puis renonça à le faire tout de suite. Il pensera surement qu’elle n’est qu’une petite chipie.
Il était très surpris du fait que Brooke qui n’avait pas plus de 20 ans, et avait sa propre boutique et collections.


- Cette boutique était celle de ma mère mais on est copropriétaires. maintenant. J’adore les vêtements à la mode et pour cela j’ai essayé de créer mes propres vêtement et je vais bientôt lancer une nouvelle série que je vais essayer de vendre. J’aimerais bien pouvoir être une grande créatrice de mode un jour… c’est ma grande passion quoi ! Je parie que vous avez la même passion que j’ai pour la mode, pour votre travail. Je n’ai pas besoin d’aitre un profiler pour le voir.

Toujours le sourire aux lèvres…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Dim 11 Oct - 18:09

Reid écouta attentivement les explications de la jeune femme sur son travail, tout en observant la boutique. Cela faisait toujours plaisir de voir des personnes épanouies dans leur travail : trop souvent les tueurs qu’ils traquaient étaient malheureux dans leur vie professionnelle et le faisait payer dans la vie personnelle. Cependant, beaucoup de personnes qui faisaient passer leur travail avant tout avaient une vie personnelle plutôt vide, et ne s’identifiaient que dans leur boulot. Cette étape, cela faisait longtemps que l’agent l’avait passé. En dehors du FBI, il étudiait la philosophie et d’anciennes affaires. Il avait déjà songé à écrire un livre sur son travail, mais finalement il préférait en lire. D’ailleurs, cela faisait longtemps qu’il avait arrêté d’acheter des livres : ça revenait cher. Soudain, Reid fut sorti de ses pensées, ne s’étant même pas rendu compte qu’il avait plongé dedans. La jeune femme pariait avoir la même passion que Reid pour son travail, sans être profiler pour le deviner. Dans un sourire, il lui répondit :

- Je suis impressionné par vos talents de déduction. Vous avez raison, mon travail est une passion. D’ailleurs, il serait impossible à faire s’il était vécu comme une besogne !

L’agent fit quelque pas dans la boutique pour regarder les vêtements.

- Vous saviez que les créations vestimentaires dévoilent bien plus que l’on ne veut le croire sur son auteur ? Enfin… En se basant sur un créateur de mode qui est bien plus intéressé par la création en elle-même que par l’argent qu’il va en retirer.

Après avoir glissé son gobelet de café à ses lèvres, Reid en but une gorgée. Le breuvage était enfin à bonne température. En même temps, il observait une robe. Ce genre de robe qu’il n’avait pas l’habitude de voir. Ce n’était pas qu’elle n’était pas belle, au contraire, mais ce n’était pas au travail qu’il avait l’habitude de voir des habits comme ceux-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Dim 11 Oct - 21:30

On pouvait connaître le créateur de part ses créations ! Voilà une nouvelle information. Brooke pensa qu’elle aimerait bien savoir ce qu’il pourrait deviner d’elle en regardant ses vêtements et leur style. Un style bien simple, même si elle désire montrer sa féminité, avant tout, elle préfère adopter une attitude raffinée et délicate. Avec des matières comme le coton, la soie et la mousseline.

- Je savais qu’on pouvait donner les traits de la personnalité de quelqu’un, en sachant ses couleurs préférés, chiffres fétiches leurs moi de naissances… etc. Mais je pensais que c’était une de ces superstitions. Ce que je ne suis pas !


Quand l’agent se mit à regarder les quelques robes présentait, elle s’attendait à ce qu’il commence à l’analyser ! Et là quand il fixait son regard sur une robe, à quoi peut il penser ?!!


- Je ne sais pas ce que vous penser de moi en voyant ces robes, mais j’aimerais bien savoir !

En fait elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui donne une réponse précise, car il devait avoir plus de détails que ça.


Ça paraissait un peu… intimident de voir que votre interlocuteur peut savoir des choses vous concernant alors que vous ignorez tout de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Dim 11 Oct - 23:11

- Vous savez, ce n'est pas tant de la superstition que ça. On peut même analyser l'écriture des gens : dire s'ils étaient heureux au moment de l'écrire, s'ils étaient pressés, etc. Bon. Les chiffres fétiches peut-être. Je ne me suis encore jamais penché sur le sujet. Mais les couleurs choisies sont les éléments les plus révélateurs d'une personnalité!

Quand la jeune femme lui demanda d'établir son profil, Reid fut surpris. Quoi qu'en fait, ce n'était pas si rare de voir des personnes vouloir se connaitre mieux. Le seul souci qu’avait l’agent par rapport à ses confrères étaient que lui ne savait où il devait s’arrêter, ce qu’il devait dire ou ne pas dire. Alors lui demander à lui d’établir le profil pouvait être risqué.

- Vous êtes sure ?

Il fallait avouer que c’était surtout une question histoire d’être sur de ne pas se lancer dans une mauvaise idée. Au moins, penser pendant quelques minutes à autre chose qu’au meurtrier après qui l’équipe courrait lui ferait très certainement du bien. Il laissa alors retomber le tissu de la robe qu’il observait juste avant, et observa toute la pièce.

- Bien…

Il fit quelques pas dans la boutique, jeta quelques regards par-ci par-là, essaya de repérer quelques détails autour et il fallait désormais remettre le tout ensemble. A force de marcher, il s’était retrouver vers le comptoir, contre lequel il s’adossa. Il posa son regard quelques instants sur la jeune femme, et commença à sortir quelques mots. Il fallait commencer doucement, et surtout réfléchir à ce qu’il disait en même temps.


- Au lycée, vous deviez-être une bonne élève, avec un bon contact avec les autres. Certainement extravertie, et vous n’hésitiez pas lorsque vous aviez quelque chose à dire. Mais vous avez dû vivre des épreuves qui vous ont blessé, parce que vous n’avez que rarement ouvert votre cœur et dévoilé qui vous étiez, et cette personne a simplement brisé ce que vous aviez offert. Après ça, vous avez dû trouver un moyen de vous retrouver, mais aussi de consolider cette carapace afin de ne plus l’ouvrir. D’ailleurs dès le début vous craignez le profil que je puisse établir…

Reid s’arrêta un instant, guettant une réaction de la vendeuse, à la recherche d’une réaction. Il avala une gorgée de café puis repris.

- Dans votre travail vous êtes sérieuse, persévérante, motivée, mais vous êtes débordée par cette surcharge de travail dû au fait que vous soyez seule. Evidemment, vous êtes copropriétaire avec votre mère, mais ce n’est certainement qu’un titre juridique pour vous couvrir, car elle ne vous croit probablement pas capable de mener à bien cette société et ces nouvelles lignes de vêtements. C’est pour ça que vous recherchez quelqu’un pour vous aider, parce que de toute façon, gérer une affaire seul, ce n’est humainement pas possible.

Après une nouvelle gorgée, l’agent repris, espérant ne pas se faire jeter.

- Dans ces collections, on vous retrouve. Tout du moins, c’est l’impression que j’en ai : des couleurs fraiches, des matières fines, avec un quelque chose qui doit certainement embellir quiconque portera ces vêtements. C’est d’ailleurs ce que vous recherchez, puisque vous souhaitez plus que tout que d’autres femmes ne connaissent pas ou plus les mêmes épreuves que vous aillez put rencontrer, et vous retrouverez de votre bonheur à chaque fois que quelqu’un appréciera votre travail.


[*prie fort que je ne me sois pas trompé dans le profil du personnage de Brooke -_-°*]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Lun 12 Oct - 22:11

Brooke resta bouche bée, il avait tout juste, comme s’il a fais partie de sa vie. Il avait du talent et pas que la passion pour son travail !

- Et bien, bravo vous savez tout de moi ! Je suis très impressionnée. Je n’ai rien à ajouter on dirait que vous me connaissiez depuis toujours !

Brooke apprécia beaucoup la compagnie de l’agent. Faire connaissance avec quelqu’un d’aussi talentueux fessait toujours plaisir. Même si la raison de sa visite était la plus monstrueuse qui soit. Elle pensa au meurtrier qui n’était peut être encore attrapé. Ce qui était sûre est qu’il doit vraiment faire attention surtout avec un agent aussi doué à ses trousses, ça se craint…

- Je pense que je vous ait un peu dérailler du chemin de votre enquête avec ma curiosité, je m’excuse si cela vous ait déranger où vous causerait problème…




[HJ: Ne t'inquiète pas, tu ne t'es pas trompé =)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Mar 13 Oct - 23:49


- Ne vous inquiétez pas pour ça, on a bien le droit à une petite pause !


Un rire amusé échappa à Reid. Heureusement, de nombreuses personnes acceptent facilement d’entendre qu’on leur dise qui ils sont. Certains même pourraient avoir l’impression de mal se connaitre. Enfin bref, heureusement il ne s’était pas trompé, sinon il aurait put partir en courant comme si de rien était.

Il souri à la jeune femme dont il semblait tout connaitre… Ou presque… Le principal en plus : son nom. Ce n’était vraiment pas malin. Surtout qu’après dans une situation comme ça, on a soit l’air complètement idiot et ça jette un froid à s’en croire au pôle nord Sud pardon, c’est là qu’il y fait le plus froid ; soit ça relève toute le côté drôle de la situation. Il fallait espérer tomber sur la deuxième solution.


- Je me demande si un jour le profilage nous permettra de découvrir le nom des personnes…

Spencer lança un regard innocent à la jeune femme, alors qu’il avalait une nouvelle gorgée du si délicieux breuvage qui avait failli le bruler à vif quelques minutes plus tôt. Mais la question restait tout de même pertinente, puisque plusieurs études scientifiques font un lien entre le caractère d’un individu, le prénom qui lui a été donné à la naissance, et son signe astrologique. Pour ce dernier, il s’agit bien évidemment d’un conditionnement d’une vie à lire une phrase dans un journal jour après jour.

Enfin. En attendant la réponse de son interlocutrice, Reid observait la rue, et les nombreuses personnes qui passaient devant la vitrine de la boutique. En y réfléchissant bien, c’était vraiment inutile de chercher à trouver un témoin : trop de personnes passaient par là tous les jours pour espérer avoir quelque chose. Cependant, quelque chose interpella l’agent. Ou plutôt quelqu’un. Quelqu’un qu’il avait déjà vu plus tôt, sans se souvenir exactement où et quand, ce qui était frustrant pour notre petit génie qui appréciait vraiment sa mémoire développée. Sauf que là, elle ne l’aidait pas. Est-ce qu’il était déjà passé devant la boutique ? En y réfléchissant, oui. Il était déjà passé, au début où Reid était arrivé. En cogitant encore un peu l’idée, il pouvait s’agir du sujet inconnu recherché. Se croyant investi de la mission de rendre les rues de New-York plus sur, il pouvait également se sentir facilement en danger dès que le moindre regard se posait sur lui. Alors que dire d’un regard fixe d’un agent du FBI ? Ah oui, ça y est : il se souvenait où il l’avait déjà croisé : dans le café qu’il avait visité deux rues plus loin, mais aussi au poste de police la veille… Pourquoi… ? Non. Ça ne lui revenait pas. Et avec tout ça, Reid n’avait plus conscience de savoir si oui ou non la jeune femme avait répondu à sa question, ni même de savoir s’il l’avait entendu. Simplement, le regard toujours sur cet homme, il demanda calmement à son interlocutrice :


- Il y a une porte de sortie à l’arrière boutique ?

Ce n’était pas spécialement qu’il voulait prendre la fuite, mais il fallait protéger la jeune femme de cet homme qui passait la porte de sa boutique…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   Mer 14 Oct - 19:30

Quelle idiote, ça lui est totalement sorti de l’esprit de se présenter.

- Je m’appelle Brooke, Brooke Davis !

Mais à l’instant même ou Brooke répondu à la question de l’agent. Ce dernier sembla attiré par quelque chose en dehors de la boutique. Elle essaya de voir s’il y avait quelque chose d’étrange… mais rien ! Rien ne paraissait..anormal.

Lorsque l’agent lui demanda s’il y avait une sortie à l’arrière boutique, ça lui paru plus… étrange pourquoi cherche-t-il une sortie de l’arrière boutique.

- Oui, elle est fermée ! J’ai les clés quelque part dans mon sac…

Elle se pencha sous le comptoir pour chercher son sac mai il n’était pas là...

- Je ne le trouve pas mon sac ici, il doit être à l’arrière boutique. Je vais allait les chercher...

Elle se tourna pour aller apporter son sac. Mais ue la tête que faisait l’agent, Brooke commença à s’inquiéter…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
New York est une grande ville. Trop grande même [PV : Brooke]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'envie d'apprendre est trop grande... [PV]
» Les grandes villes du monde ..
» Doublonville, une grande ville pour de grands objectifs.
» MARIE DE LORRAINE ♛ « Je suis de grande taille, mais j'ai le cou petit. »
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ Universal People ★ :: « New York :: ♥ CENTRE-VILLE :: ♥ CLOTHES OVER BROES-
Sauter vers: